Mes pieds, mon oeuvre

La géographie implique souvent de raisonner à partir de cartes. Satanées cartes ; nous avons tous connu la souffrance – à l’école – du coloriage de grands espaces vides d’une main malhabile et peu motivée. Résultat : des gros pâtés presque lustrés pour cacher les traits. Dur, traumatisant. Comment s’amuser après de telles expériences ? Je vous le demande ? Et bien je vous le dis, c’est possible et en plus le futur est déjà parmi nous. Continuer la lecture de Mes pieds, mon oeuvre

Longues et difficiles érections immobilières

Les immeubles d’habitation et de bureaux ont du mal à se remplir, à Bakou comme dans nos villes. Les projets sont parfois lancés sans réelle connaissance du marché, de la demande. En plus en Azerbaïdjan il est de notoriété publique que de nombreux immeubles ne sont que des moyens de recycler l’argent acquis de fort mauvaise manière.

Tous les projets urbains ne sont pas menés à bien. Effets de la crise ? Règlements de compte mafieux ? Personne ne sait vraiment.

Coups bas à Bakou

Dans le cadre de la préparation d’études de troisième cycle de géopolitique, je suis amené à rechercher toutes sortes d’informations, les traduire et les synthétiser sur un sujet peu parcouru en Français : l’Azerbaïdjan. Les domaines couverts touchent à l’histoire, l’économie, les relations internationales, la géographie et la géopolitique.

Recherches sur la société azerbaïdjanaise d'aujourd'hui